Tirer parti de Netmath lorsque l’on est un surdoué des mathématiques

Par dans Histoires inspirantes

Comment Stéphane Normandeau a sauté une classe en se servant de Netmath pour y parvenir.

Stéphane a 15 ans. Il se rêve homme d’affaires, comptable ou ingénieur. Une ambition qui ne saurait attendre trop longtemps pour se voir réalisée. Alors, en 8e année, l’élève a décidé d’accélérer un peu les choses et de passer l’examen de 9e année ! Et pour y parvenir, il s’est servi de Netmath.

 

En octobre dernier, notre directeur du développement, Luc Goudreault, était au Manitoba pour donner une formation Netmath aux enseignants de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM). À la fin de l’atelier, il est interpellé par le directeur du Centre scolaire Léo-Rémillard, et son fils Stéphane. Ils lui racontent que Stéphane a réussi l’évaluation de fin d’année de 9e année en n’utilisant que Netmath pour y arriver. Très impressionnés par cet exploit, nous avons voulu en savoir plus sur la façon dont l’élève s’y était pris et vous partager son histoire.

En classe, son enseignante utilise Netmath comme support de cours pour faire pratiquer aux élèves leurs mathématiques. Stéphane termine rapidement les activités de son niveau. Trop rapidement. Si bien qu’il commence à s’ennuyer. Pas question pour lui de rester les bras ballants : de lui-même, il entame les modules destinés aux élèves de 9e année. “Je voulais plus de défis”, nous confie-t-il.

En plus d’être un élève doué, très à l’aise avec les mathématiques, Stéphane est aussi un sportif. Alors il s’est fixé un objectif à atteindre : réussir l’évaluation de 9e année. Et comme tout bon sportif qui aime les défis, il s’est préparé un entraînement quotidien pour être capable de passer haut la main l’examen qui était dans 3 mois ! Une fois les travaux assignés par son enseignante terminés, il s’attèle aux activités de 9e année l’une après l’autre, en cours puis à la maison.

 

Luc Goudreault de Netmath fait la connaissance de Stéphane Normandeau

Stéphane ne demande l’aide de personne. “Si je ne comprenais pas quelque chose, je regardais comment faire en cliquant sur la solution ou en affichant un exemple. C’est très bien expliqué.” Sur Netmath, lorsqu’un élève se trompe, il peut accéder à une solution détaillée lui expliquant la démarche pour arriver à la bonne réponse. Il peut aussi obtenir de l’aide en affichant un exemple. Il va ensuite réessayer l’activité avec de nouvelles données, et ce autant que fois que nécessaires. “Si je ne comprenais pas un terme ou une notion, je pouvais aussi me référer au lexique Netmath”.

Suivant rigoureusement son entraînement quotidien, Stéphane complète tous les modules de 9e année et décroche toutes les étoiles. Il passe et réussit l’examen de fin d’année. Son score ? 95/100.

Lorsque l’on est enseignant, on est confronté à des élèves aux capacités pouvant être très disparates. Certains vont vite, d’autres ont besoin de plus de temps. Tout l’enjeu est alors d’organiser son cours de telle sorte que chacun y trouve son compte sans ralentir toute la classe ou, au contraire, laisser certains élèves sur le bord de la route. Un enjeu que nous avons voulu prendre en compte dans l’assignation des activités sur Netmath. Nous l’avons pensée de telle sorte qu’un enseignant puisse envoyer des exercices du niveau de son choix (par exemple, envoyer un exercice du niveau inférieur pour réviser une notion) à un ou plusieurs élèves individuellement. Cette fonctionnalité permet de soutenir les enseignants dans la mise en oeuvre d’une pédagogie différenciée prenant compte des difficultés de chaque élève. Et ce, sans demander plus de travail, puisque plusieurs de nos outils (exemples, solutions détaillées, lexique, lecture vocale, …) sont là pour accompagner les élèves dans leur compréhension. Ils peuvent ainsi avancer à leur rythme de façon plus autonome. Et cela, Stéphane l’a bien compris et a su en tirer profit.

Aujourd’hui en 10e année, Stéphane n’utilise plus Netmath quotidiennement, mais n’hésite pas à y revenir au besoin pour y faire des activités de 11e année. On lui souhaite une belle réussite dans ses projets d’avenir !