Comment je me sers de Netmath pour motiver mes élèves.

Par dans Histoires inspirantes

Un enseignant de mathématiques raconte comment il utilise notre plateforme numérique.

« Dans l’ensemble, mes élèves sont bons en maths et se positionnent parmi les plus hautes places du classement dans notre commission scolaire, nous dit Josh Cavender, enseignant aux États-Unis [ndlr: il utilise Buzzmath, la version américaine de Netmath]. Par le passé, la plupart d’entre eux trouvait les mathématiques trop faciles et ennuyeuses ! J’avais donc besoin de quelque chose qui puisse à la fois répondre aux besoins de tous les élèves et les garder activement engagés. »

Garder les élèves motivés et impliqués dans leur apprentissage est l’un des plus grands défis auquel se confrontent de nombreux enseignants. Avec alors plus de 15 années d’expérience dans l’enseignement des mathématiques, Josh Cavender était toujours à la recherche d’une solution qui pourrait l’aider. Un jour, de sa propre initiative, il décida de souscrire à un abonnement Buzzmath. Trois ans plus tard, il continue d’utiliser la plateforme numérique tous les jours dans sa classe.

 

« Les missions sont un gros facteur de motivation »

Chez Scolab, alors que nous étions en train de donner vie à Netmath et Buzzmath en étroite collaboration avec la communauté enseignante, nous avons compris quelque chose de très important : les élèves qui sont angoissés ou qui s’ennuient en cours n’apprennent pas. Pour rendre leur apprentissage plus facile, il faut leur faire aimer les maths. Ce n’est pas un secret, mais plutôt la clé. Pour ce faire, nous avons eu recours aux techniques de ludification pour créer des milliers d’activités qui soient interactives et stimulantes. Les « missions » sont la partie de notre contenu qui illustre le mieux cela : les élèves voyagent à travers le temps, rencontrent de célèbres mathématiciens au cours d’une aventure exaltante, le tout en résolvant des problèmes mathématiques. S’amuser en pratiquant les mathématiques dans l’univers de Netmath/Buzzmath les aide à rester motivés et impliqués dans leur apprentissage.

« Je crois fermement que, tout en sauvant Mathlantis, les élèves parviennent à saisir des concepts de niveau plus avancé nécessaires pour réussir les missions. Ça les aide à mettre à l’épreuve leurs capacités de résolution de problèmes dans un contexte différent. J’aime la façon dont chaque mission est orientée vers un concept différent et les défis qu’elle comporte.

On débloque la mission tous ensemble en classe, puis je mets mes élèves au défi pour voir qui est capable de la résoudre, qui arrive à la résoudre le plus vite, et enfin, qui est capable de toutes les résoudre. J’utilise des billets de tombola pour les motiver, avec de superbes prix à la clé comme des places pour aller voir des matchs des Kansas City Royals [ndlr: l’équipe de baseball de Kansas City].

Par ailleurs, j’ai pu observer que beaucoup de mes étudiants utilisent les missions Buzzmath pour en savoir plus sur les mathématiciens qui ont ouvert la voie. Faire la connexion avec l’Histoire des mathématiques permet d’ouvrir l’enseignement de la matière sur une plus grande dimension.»

APPRENEZ-EN PLUS SUR LES MISSIONS

 

« J’aime les voir se dépasser en créant leur propre cheminement d’apprentissage, avec un objectif en tête ! »

Au cours du XXIe siècle, l’éducation a vécu un changement de paradigme majeur. Enseigner n’est plus envisagé comme une course à haute vitesse pour terminer le programme du curriculum face à une classe d’étudiants mutiques, même si vous deviez en laisser quelques-uns sur le bas côté. De nouvelles considérations ont émergé dans la communauté enseignante, façonnant la pédagogie moderne : apprendre à son rythme, apprendre de ses erreurs, poser des questions et avoir du plaisir à apprendre, s’est avéré plus efficace pour aller plus loin dans l’apprentissage et le faciliter.

« Nous ne vivons plus à l’ère de la politique du NCLB (No Child Left Behind Act) et nous devons enseigner aux élèves exactement les mêmes concepts jour après jour. Ce que j’aime avec Buzzmath, c’est voir les élèves batailler pour arriver à la solution. Ils sont impliqués, stimulés et ils apprennent comment vraiment y arriver en mathématiques : en étant précis et rigoureux ! Je peux affirmer avec certitude que l’augmentation de leurs résultats aux évaluations [Ndlr: MAPS – Measures of Academic Progress] et leur joie d’apprendre peuvent être attribués à des programmes comme Buzzmath », nous explique M. Cavender.

Mais cette nouvelle façon de procéder nécessite d’avoir du temps pour mettre en place une différenciation pédagogique et imaginer des activités stimulantes. C’est là que Netmath ou Buzzmath intervient. Avec ses exemples contextuels, ses corrections automatisées, ses solutions détaillées, la rétroaction de ses activités et l’établissement de rapports de suivi de progrès, notre plateforme a été pensée pour aider les enseignants à atteindre ces nouveaux besoins sans pour autant perdre de temps.

« Dans ma classe, les élèves ont des objectifs hebdomadaires à atteindre. Chaque élève a son objectif propre sur lequel travailler. Nous établissons un calendrier et un plan de jeu pour déterminer la façon dont ils peuvent utiliser leur temps à bon escient afin d’atteindre et dépasser leur objectif, explique M. Cavender. J’utilise ces objectifs déterminés grâce aux données des rapports détaillés pour les aider à se concentrer en priorité sur les points sur lesquels ils ont des difficultés. J’aime les voir se dépasser en créant leur propre cheminement d’apprentissage, avec un objectif en tête ! Dans le même temps, ils participent à des défis de classe. Des défis qu’ils doivent relever à la maison : ils rivalisent pour gagner le plus grand nombre d’étoiles possible et débloquer les missions. »

Josh Cavender enseigne présentement dans trois sections de mathématiques qui vont des étudiants de 2e année jusqu’aux évaluations d’algèbre à la Shawnee Mission School District, au Kansas (États-Unis).