L’histoire d’une réconciliation… avec les mathématiques!

Par dans Histoires inspirantes

Comment Marie-Béatrice a surmonté sa peur des maths grâce à Netmath

C’est l’histoire d’une élève qui, au primaire, avait en aversion les mathématiques. Marie-Béatrice, élève identifiée comme étant en difficulté, réussissait dans toutes les matières sauf celle-ci. Avec ses faibles résultats, le passage de Marie-Béatrice au secondaire 1 n’était pas garanti, au grand désarroi de son enseignante, Audrey. D’un commun accord avec Martin Baril, conseiller pédagogique de la Commission scolaire de la Capitale, cette dernière a décidé de donner à l’élève des devoirs particuliers à faire sur Netmath. Objectif : réconcilier Marie-Béatrice avec les mathématiques.

 

Malgré ses difficultés, Marie-Béatrice est une bonne élève, douée d’un grand sens de l’imagination. Elle est même l’auteure d’un roman! Mais les mathématiques, ça, ça la rebute complètement. Ayant de la difficulté à suivre les consignes, les mauvaises notes se succèdent et c’est le blocage. Les mathématiques lui procurent beaucoup d’anxiété et des insuccès qui minent sa confiance en ses capacités. Mais son enseignante, Audrey, n’est pas prête à baisser les bras et décide de lui donner des devoirs sur Netmath. Un travail de longue haleine commence.

 

Netmath parle davantage à son imagination débordante que le cahier d’exercices classique.

L’univers sympathique de la plateforme séduit la jeune fille. Source de motivation, Marie-Béatrice se surprend à aimer se plonger dans les aventures de Mathlantis et de ses multiples personnages attachants et hauts en couleur. Elle se sent plus à l’aise de travailler dans cet environnement interactif et ludique. La crainte d’être jugée disparaît, et laisse plutôt place à la joie d’apprendre!

Comme tout le monde en apprentissage, Marie-Béatrice fait des erreurs. Mais lorsque c’est le cas, elle accède à une solution détaillée qui lui explique la démarche pour obtenir une bonne réponse. Si elle ne souhaite pas lire la consigne, elle peut l’écouter grâce à la lecture automatique. Elle peut ensuite recommencer l’activité avec de nouvelles données, et ce autant que fois que nécessaire. C’est le cœur plus léger que Marie-Béatrice complète ses exercices, sans pression. Cela lui permet de comprendre, à son rythme, comment arriver à la solution. Cela la rend plus autonome dans son apprentissage.

De son côté, grâce aux différents outils de suivi mis à sa disposition, Audrey peut identifier précisément les difficultés que rencontre son élève. Cela lui permet de concentrer ses efforts sur des points de blocage ciblés.

 

Au début de l’année scolaire 2016-2017, Marie-Béatrice a réussi ses mathématiques de 1ère secondaire! “On pleurait ensemble”, confia Audrey tellement l’émotion était forte.

Netmath a été l’élément déclencheur, selon Martin Baril, conseiller pédagogique.

Aujourd’hui, Marie-Béatrice est en 2ème secondaire et n’est plus rebutée par la discipline. À Scolab, nous nous réjouissons de son succès et nous sommes fiers de savoir que Netmath l’a aidée à se réconcilier avec les maths et à retrouver la joie d’apprendre!