Comment motiver son enfant à faire des mathématiques à la maison

By in expert-voice, Our Expert Talks

La curiosité et la motivation sont les facteurs clés de la réussite en mathématiques.

Mais que faire si notre enfant n’a pas cette motivation ? La première étape consiste à entamer une discussion avec lui pour comprendre d’où vient son manque d’intérêt pour cette matière. Écoutez-le attentivement, essayez de le comprendre et faites-lui sentir que, tous les deux, vous formez une équipe. Assurez-vous de parler positivement des mathématiques, de ne pas laisser transparaître les insécurités que vous pourriez avoir face à ce sujet. Une partie de votre rôle de parent consiste à amener votre enfant à réaliser à quel point les mathématiques sont présentes dans la vie de tous les jours, donc dans des situations où il a du plaisir.

1.Partagez votre propre désir d’apprendre

Plus vous afficherez de l’enthousiasme face à l’idée générale d’apprendre, plus votre enfant sera motivé à étudier les mathématiques. Faites-lui comprendre que l’apprentissage mène à des découvertes et profitez de sa période d’apprentissage pour découvrir vous aussi de nouvelles choses.

2.Créez un journal de bord de mathématiques à la maison

Offrez à votre enfant un journal de bord de mathématiques qu’il pourra personnaliser et déterminez ensemble comment vous utiliserez ce journal et à quelle fréquence. À titre d’exemple, votre enfant pourrait coller dans son journal des images, des recettes, des étiquettes… bref, tout ce qui relie les mathématiques à la vie quotidienne. La création et l’utilisation du journal doivent être un processus créatif et amusant pour votre enfant. Vous pouvez également vous servir du journal pour refléter son état d’esprit face aux mathématiques ou écrire des histoires à propos des notions mathématiques qu’ils ont reconnues dans leur journée ou dans des images. Un enfant plus vieux peut, quant à lui, ajouter au journal ses objectifs mathématiques et établir un plan pour les atteindre.

3. Servez-vous des choses qui intéressent votre enfant

Comment votre enfant occupe-t-il ses temps libres ? Servez-vous des choses qui le motivent naturellement pour l’aider à trouver du plaisir dans les mathématiques. Plus vous associerez cette matière au plaisir, plus il sera motivé à l’apprendre. Vous êtes constamment entouré d’éléments qui impliquent les mathématiques. Par exemple, jouer d’un instrument de musique implique les notions de compte, de régularité, de fractions et de rythme. Saisissez toutes les occasions de lui faire mettre en pratique ses connaissances mathématiques lorsqu’il s’amuse, mais n’abusez pas non plus.

 

Picture of a dad and his daughter

Source de l’image : Adobe Stock

4. Motivez votre enfant par le jeu

Intégrer les mathématiques à la période de jeu permettra de stimuler l’intérêt de votre enfant pour cette matière. Il existe de nombreux jeux amusants qui impliquent de compter des points, de jouer avec l’argent ou de développer son esprit analytique. Monopoly et les échecs en sont des exemples. Vous pouvez également transformer le temps d’étude des mathématiques en une période de jeu. Saviez-vous que Netmath fait partie de la liste des 27 applications et sites recommandés pour contribuer à l’éveil de votre enfant, dressée par Protégez-vous? Restez à l’affut, nous publierons bientôt un article dans lequel nous approfondirons l’idée d’apprendre les mathématiques à travers le jeu.

5. Reliez les mathématiques à la vie quotidienne

Les mathématiques sont omniprésentes dans nos vies. Servez-vous des objets ou des situations du quotidien de votre enfant pour entamer une conversation et créer, puis résoudre des problèmes mathématiques.

 

Par exemple, au moment de dresser la table pour les repas, demandez à votre enfant de première ou deuxième année de vous dire combien de plats il vous faudra, puis de vous montrer ce nombre avec ses doigts. Vous pourriez ensuite lui demander de combien de vous auriez besoin si vous invitiez les voisins.

 

Vous pourriez aussi lui demander de classer les accessoires de cuisine ou les vêtements. Ensemble, trouvez une manière de les classer, puis déterminez combien d’items compte chaque catégorie, combien d’items il y a de plus dans une catégorie que dans l’autre et comment vous pourriez classer les items autrement. Si votre enfant est plus âgé, abordez la notion de ratios en déterminant, par exemple, le nombre de chandails que vous avez par rapport au nombre de pantalons.

 

Voici une liste d’objets ou de situations du quotidien et la manière dont vous pouvez vous servir de chacun pour aborder la question des mathématiques :

 

Les accessoires de cuisine, le contenu du garde-manger, le magasinage et l’argent Le sens des nombres Compter, estimer, calculer
La cuisine, la monnaie, les jouets Les fractions Identifier, estimer, calculer, comparer
Les vêtements, le magasinage, la conduite automobile, la cuisine, la banque Les rapports, les taux et les pourcentages Identifier, comparer, calculer
Les tissus, les tapis, les tuiles, les bijoux, l’art, la musique La régularité Identifier, classer, comparer, compléter
Les fenêtres, les plats, les meubles, les logos d’entreprises Les formes Identifier, classer, comparer
Les rampes d’escalier, les coins des pièces, les rues et les coins de rue, le papier Les droites et les angles Identifier, classer, estimer, comparer
Les meubles, les murs, les jouets, les accessoires de cuisine, le contenu du garde-manger Les mesures

(longueur, aire, poids, capacité, volume)

Estimer, mesurer, comparer, calculer
La monnaie, les jouets, les vêtements, les cartes, les ustensiles de cuisine Les données et probabilités Classer, estimer, calculer, comparer

6.  Concrétisez les mathématiques

Picture of a child with a measuring tape

Source de l’image : Adobe Stock

 

Peu importe le thème que vous utiliserez pour aborder les mathématiques, impliquez votre enfant pour qu’il se sente en contrôle. Disons que vous souhaitez peindre une pièce de la maison ou fabriquer un bureau. Selon son âge, votre enfant sera alors votre assistant ou aura une tâche à réaliser seul.

 

Un enfant plus âgé voudra peut-être effectuer une recherche Internet pour trouver comment fabriquer son bureau et, par la suite, réaliser son plan. Il devra prendre des mesures et déterminer les matériaux dont il aura besoin et leur cout, sans oublier les taxes. Un enfant qui participe à la peinture d’une pièce aura, quant à lui, du plaisir à choisir la couleur et les décorations.

 

Une fois le projet terminé, votre enfant éprouvera de la satisfaction et un sentiment d’accomplissement chaque fois qu’il entrera dans la pièce ou s’assoira au bureau qu’il a aidé à fabriquer. Vous pourrez alors lui faire comprendre que, pour réaliser votre projet, vous avez utilisé l’approche de résolution de problèmes par étape, comme vous l’auriez fait pour résoudre un problème mathématique.

7. Misez sur l’effort, et non le résultat

Valoriser le succès est excellent, mais il est encore plus important de valoriser l’effort. Même si votre enfant n’est pas arrivé au résultat escompté, dites-lui que vous êtes fier qu’il ait essayé et rassurez-le. Faites-lui comprendre qu’avec de la patience et de la pratique, il finira par y arriver.

 

Misez sur ses forces. Par exemple, un enfant qui a de la difficulté avec le sens des nombres peut s’avérer excellent en géométrie. À mesure que votre enfant cumulera les réussites, son niveau de motivation augmentera. Continuez de noter et de valoriser ses progrès.

 

En résumé, parler des mathématiques et les appliquer dans des contextes ludiques fera en sorte que votre enfant sera plus à l’aise avec cette matière et l’intégrera dans son quotidien. Vous stimulerez ainsi inévitablement sa curiosité et sa motivation. Pour y arriver, vous pouvez utiliser une ressource ludique comme Netmath.

 

Si vous êtes intéressé à découvrir d’autres articles intéressants, en voici deux. Allez y jeter un œil !

 

» La diversité: un des principes qui guident nos actions

» Pourquoi l’histoire des mathématiques est importante ?

Content Writer since 2010