Investir dans le futur des mathématiques grâce au Global Math Project

Investir dans le futur des mathématiques grâce au Global Math Project
2018-10-04 Sunil Singh

L’avenir. C’est dans ce panier que plusieurs entreprises, aujourd’hui, dans cette ère où le changement s’effectue en un clin d’œil et où le paysage de l’éducation se transforme, choisissent de placer leurs œufs. L’avenir implique d’avoir des plans, des objectifs à long terme, et d’être confiant et patient dans l’atteinte de la réalisation de cette vision. Il ne s’agit pas d’une stratégie, mais bien d’une nécessité du 21e siècle.

Alors que nous entrons dans ce qui semble être la deuxième génération des médias sociaux, un important changement dans la confiance envers les différentes institutions se produit aux quatre coins du monde. La hiérarchie traditionnelle et la chaîne de pouvoir ascendante ont été remplacées par une distribution horizontale plus équitable.

Cela nous oblige donc à repenser l’éducation ; le changement perturbant dans la circulation de l’information et dans le rapport de confiance heurte les institutions traditionnelles avec la force d’un tsunami. Et ce changement n’épargne pas l’enseignement des mathématiques. Cela fait en sorte que toute entreprise œuvrant dans ce domaine à titre de ressource complémentaire se doit de réfléchir aux impacts à court et à long terme de ce changement. Chez Netmath, ce travail de réflexion est entamé depuis quelques années déjà.

L’un des plus grands défis d’une entreprise de ressources numériques consiste à travailler dans votre domaine, la technologie, tout en encourageant les idées et les projets qui vont au-delà de la simple conception de sites web. Il importe de maîtriser une chose, de se l’approprier, avant de pouvoir en vanter les mérites. Ce que je souhaite vous expliquer ici, c’est que toute entreprise qui désire transmettre sa mission et ses valeurs doit pouvoir les communiquer à ses clients, mais aussi leur en faire la preuve.

Ainsi, même si vous croyez en quelque chose, les belles paroles seules ne suffiront pas à convaincre. Votre entreprise doit investir son temps et son énergie à présenter ce en quoi vous croyez. Le « cercle d’or du pourquoi » de Simon Sinek le démontre parfaitement : vous devez communiquer très clairement ces croyances, et ce, autant à vos employés qu’à vos clients.

Source: Simon Sinek, Start With Why

En 2016, Netmath a décidé d’investir massivement dans le Global Math Project, un mouvement populaire lancé aux États-Unis par James Tanton et Jill Diniz. Leur objectif était de créer un événement aussi grand et festif que le Une Heure de code fondé par Mark Zuckerberg. C’était un projet ambitieux ou, pour reprendre les mots de James Tanton, audacieux. La triste raison d’être de ce projet est que les mathématiques ont toujours été perçues comme quelque chose de très peu attirant, comme une sorte de mal nécessaire pour laisser les autres disciplines briller.

Néanmoins, l’idée de créer une semaine durant laquelle le monde entier se lancerait dans des mathématiques amusantes et créatives a été mise en place.

Le but du Global Math Project, dont le slogan « uplifiting mathematics for all » traite de l’accessibilité des mathématiques, est celui que nous poursuivons tous ici, chez Scolab. Les mathématiques ont besoin de briller et leur lumière doit être accessible à tous. C’est un projet important, qui en est maintenant à sa deuxième année et qui vise à rejoindre 10 millions d’élèves à travers le monde. Jusqu’à maintenant, plus de 175 pays ont rejoint la communauté du Global Math Project.

L’énorme succès de ce projet, ou plutôt de cette aventure, et ce, à un stade encore embryonnaire, a assuré à l’équipe de Netmath que l’énergie collective se dégageant de toute l’équipe de concepteurs, développeurs, vendeurs et auteurs constituait un bon investissement. C’est une fierté pour notre entreprise que d’avoir la chance de construire pour le public une expérience qui honore la vision du projet et du monde imaginaire Des points qui explosent de James Tanton. Nous sommes fiers de prendre part à la réalisation du projet le plus vaste et le plus humain de l’enseignement des mathématiques, de prendre part à une expérience qui rejoint toutes les cultures, les nationalités et les milieux. C’est une chose de dire que tous peuvent faire des mathématiques, c’en est une autre de remplir cette promesse à l’échelle mondiale.

Le temps. Les mathématiques ont toujours besoin de temps. Du temps pour réfléchir, pour analyser, pour recommencer, pour réapprendre. La survie et la prospérité des mathématiques sont dues au fait qu’elles ont toujours su entrelacer leur passé et leur présent avec le futur. Le futur de l’enseignement des mathématiques repose dans la croyance en l’équité, la connectivité mondiale, l’accessibilité à la technologie et la réhumanisation de l’apprentissage du plus important langage de l’univers.

Chez Netmath, c’est avec enthousiasme et énergie que nous adhérons à toutes les idées du Global Math Project. Nous croyons à l’accessibilité des mathématiques, mais nous comprenons également que l’atteinte de cet objectif nécessitera du temps. Nous espérons que plusieurs d’entre vous se joindront à nous et aux millions d’autres participants sur la planète, le mois prochain, pour poursuivre l’aventure!