Quand les écoles se mobilisent pour garder Netmath

Par dans Histoires inspirantes

La réussite des élèves d’abord!

En juillet dernier, le Ministère de l’éducation annonçait la non reconduite de la mesure gouvernementale permettant aux écoles québécoises de bénéficier, sans frais, d’un abonnement de classe à Netmath. Les directeurs d’établissement de la Commission scolaire des Trois-Lacs (CSTL) ont alors fait le choix de prendre en charge eux-mêmes – avec le budget de leurs écoles respectives – le renouvellement de la licence Commission Scolaire à Netmath. Une belle initiative pour mettre toutes les chances de leur côté et assurer la réussite des élèves!

Nous avons discuté avec LISE BÉLISLE, Conseillère pédagogique au RÉCIT au sein de la CSTL, des raisons de cette mobilisation pour conserver Netmath dans leurs écoles.

 

En 2012, entrait en vigueur la mesure ministérielle 50750, RÉN «ressources éducatives numériques». Une aubaine pour les enseignants et leurs élèves qui allaient pouvoir profiter d’un outil de soutien en mathématiques qui a fait ses preuves!

Depuis la mise en place de cette mesure, 70% des élèves des écoles de la Commission scolaire des Trois-Lacs utilisent Netmath. Il faut savoir que la CSTL réunit une trentaine d’écoles primaires et trois secondaires, ce qui représente un bon nombre de Netmathiciens en herbe! Par ailleurs, la CSTL travaillait à la réalisation d’un projet qui prévoyait d’aider les élèves décrocheurs, malades ou encore en sport études en élaborant sur Moodle, une plateforme de cours en ligne, un cours de mathématiques pour les élèves de secondaire 1, 2, 3. Plusieurs exercices de ce cours étant liés à Netmath, le renouvellement de la licence était primodial.

Pour Lise Bélisle, l’aide apportée par la plateforme aux élèves et aux enseignants est indéniable.

“Netmath dans nos écoles est devenu un incontournable pour s’assurer la réussite des élèves en mathématiques, explique-t-elle. De plus, c’est un outil numérique essentiel avec l’arrivée des tableaux numériques dans les classes. C’est aussi un énorme gain de temps pour les enseignants”.

Les enseignants et les directeurs d’établissement de la CSTL attendaient donc avec impatience la décision du Ministère quant à la prorogation de la mesure. Déception! L’annonce, tardive, du non-renouvellement de cette dernière remet en question non seulement le projet de la CSTL, mais aussi le travail des enseignants de mathématiques qui ont intégré Netmath à leur cours pour la rentrée prochaine. Que faire? Se passer d’un outil qui, en un an, est devenu un support de cours essentiel pour les enseignants et les élèves?

Tous les directeurs d’établissement, alors réunis, ont rapidement fait le choix de prendre en charge avec le budget de leurs écoles respectives le renouvellement de la licence Commission scolaire à Netmath. La décision n’était pas simple, compte tenu des budgets serrés des établissements. Mais, la réussite des élèves passe avant tout.

“C’était presque inconcevable de ne pas renouveler Netmath”, nous confie Lise Bélisle.

Toute l’équipe de Netmath se réjouit de retrouver les élèves et les enseignants des écoles de la Commission scolaire des Trois-Lacs pour une nouvelle année riche en aventures mathématiques!